Wise (ex Transferwise) trying to steal money from the people of Guinea

Racisme? Wise (ex Transferwise) essaie de voler l'argent du peuple de Guinée ? Comment l'entreprise du milliardaire Kristo Käärmann empêche les enfants africains d'être nourris

Rieur PDG de Wise, Kristo Käärmann, valeur nette de 1,2 milliard de dollars (Forbes)

Wise (anciennement TransferWise) est une société de technologie financière basée à Londres, fondée par les hommes d'affaires estoniens Kristo Käärmann et Taavet Hinrikus en janvier 2011. Au cours de sa première année d'activité, les transactions effectuées par Wise se sont élevées à 10 millions d'euros. En 2012, Wise a été désignée comme l'une des "20 start-ups technologiques les plus chaudes de l'est de Londres" par The Guardian, Start Up de la semaine par Wired UK, l'une des cinq "start-ups à suivre" lors de la journée de démonstration américaine 2012 de Seedcamp par TechCrunch, et a figuré dans la liste des 100 meilleures start-ups britanniques de 2012 de Startups.co.uk.

Le 7 juillet 2021, Wise est entrée en bourse par une cotation directe à la Bourse de Londres, et a été évaluée à 11 milliards de dollars.
(Source : Wikipedia)

Une entreprise fiable et réputée, pensez-vous ? Une entreprise comme celle-là, qui fait de la publicité pour soutenir les gens et les entreprises, faciliter la vie de ses clients et assurer un accès facile à l'argent pour les gens du monde entier, ne saboterait jamais activement ses clients, car elle connaît sa responsabilité sociale ?

Eh bien ... Vous pourriez être à côté de la plaque ...

Depuis environ un mois, Invescorp se voit refuser l'accès à son propre argent. Plus de 50 000 euros, versés par un client sur notre compte Wise, apparaissent comme comptabilisés mais ne sont pas "disponibles" pour nous. De l'argent légal, dont l'origine a été vérifiée par de nombreuses instances avant même d'arriver chez Wise. De l'argent pour lequel nos travailleurs ont travaillé dur, à la sueur de leur front, sous le soleil de Guinée, pour nourrir leurs familles, payer leurs médicaments et leurs factures d'hôpital, avoir de l'électricité et quelques heures d'Internet pour l'éducation de leurs enfants. De l'argent qui appartient à nos travailleurs, leurs salaires et leurs avantages sociaux.

De l'argent dont ont besoin les plus pauvres des pauvres, contrastant avec les milliardaires comme Kristo Käärman dans tous les aspects de la vie. Ils ne vivent pas dans des villas luxueuses avec des employés qui s'occupent de leurs besoins. Ils ne peuvent pas commander des sushis de luxe ou sortir prendre un café, mais doivent mendier une poignée de riz sec et une bouteille d'eau fraîche. Ils n'ont pas de comptes bancaires qu'ils pourraient créditer. Aucune autre chance. Bienvenue en Afrique, M. Käärmann.

Alors que nous essayons par tous les moyens d'accéder aux salaires de nos travailleurs pour les payer après des semaines d'attente, Wise ne montre toujours aucun intérêt à faire ce qu'il annonce. C'est même tout le contraire :

  • aucune aide de la part de la hotline du service clientèle depuis des semaines
  • après 45 minutes d'itinérance coûteuse depuis la Guinée pour être enfin connecté au support client, le téléphone est même raccroché au moment où l'on veut demander une solution et enfin avoir accès à l'argent que les gens attendent depuis des semaines.
  • les e-mails restent sans réponse depuis des semaines

Alors - que penseriez-vous d'un tel comportement ? Auriez-vous "l'impression qu'il y a quelque chose de criminel" ? Agissent-ils ainsi en croyant qu'ils sont supérieurs aux Africains ? Ou ont-ils encore cette vieille mentalité de colons blancs face aux Noirs musulmans ?

Dites-nous ce que vous pensez de tout cela sur Facebook, Linkedin ou Twitter, notre équipe de médias sociaux est impatiente de connaître vos opinions !

Nous allons maintenant prendre la parole sur les médias sociaux et vous tenir au courant des progrès réalisés !

error: Content is protected.
fr_FRFrançais